Fondation Lucie et André Chagnon

EN
Accueil Fermer
Nouvelles
Retour
18 octobre 2019

Pour une meilleure inclusion des enfants ayant des besoins particuliers - Un projet de recherche de l'UQTR

La Fondation de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), l’UQTR et la Fondation Lucie et André Chagnon ont annoncé, le 8 novembre 2019, un partenariat grâce auquel un soutien de 980 000 $ est octroyé à un projet de recherche mis directement au service de l’enrichissement des pratiques d’intervention qui visent l’inclusion des enfants ayant des besoins particuliers au sein des milieux fréquentés par l’ensemble des enfants.

Le projet, qui s’intitule Intervention précoce en milieux de garde: modèle intersectoriel de soutien aux enfants en CPE inclusifs, est dirigé par madame Carmen Dionne, professeure au Département de psychoéducation de l’UQTR et titulaire de la Chaire UNESCO en dépistage et évaluation du développement des jeunes enfants.

Alors qu'au Québec 1 enfant sur 4 est vulnérable dans au moins un domaine de son développement à son entrée à la maternelle, la Fondation Lucie et André Chagnon est fière de soutenir ce projet qui répond à des besoins exprimés par des organisations et des intervenants, met de l’avant la petite enfance au Québec et contribue à en faire une priorité dans la société québécoise.

Communiqué

Crédit photo : Daniel Jalbert

De gauche à droite : M. Daniel Milot, directeur général de la Fondation de l’UQTR, Mme Joëlle Gagné, directrice du développement philanthropique à la Fondation de l’UQTR, Mme Carmen Dionne, professeure au Département de psychoéducation, titulaire de la Chaire de recherche UNESCO et responsable du projet Intervention précoce en milieux de garde : modèle intersectoriel de soutien aux enfants en CPE inclusifs, M. Jean-Marc Chouinard, président de la Fondation Lucie et André Chagnon, et M. Daniel McMahon, recteur de l’UQTR.


On en parle dans les médias

Près d’un million $ pour les enfants pour un projet de recherche grâce à la Fondation Chagnon
Le Nouvelliste
Grâce à un don de 980 000 dollars de la Fondation Lucie et André Chagnon et une entente de sept ans, trois milieux de garde s’ajoutent au projet de recherche dirigé par la professeure au Département de psychoéducation de l’UQTR, Carmen Dionne, visant l’inclusion des enfants ayant des besoins particuliers au sein des milieux fréquentés par l’ensemble des enfants.

 Lire l'article


 










Merci de votre aide pour améliorer nos contenus

Poursuivre la navigation