Gestion du patrimoine

C'est à la fin de l'année 2000 que la Fondation a reçu de la famille Chagnon la somme de 1,4 milliard de dollars. Le conseil d'administration de la Fondation (le « Conseil ») a alors constitué un comité de placements qui a pour mandat de recommander une politique de placement (la « Politique ») et de superviser son implantation.

Extrait de la politique de placement

Préambule

La Politique gouverne la gestion des placements (le « Fonds ») de la Fondation Lucie et André Chagnon (la « Fondation »).  Ses dispositions reflètent les directives du Conseil.  Toutes les personnes qui interviennent dans la gestion du Fonds, incluant ses fiduciaires, les employés de la Fondation ainsi que les fournisseurs de services externes, doivent y adhérer.  Le Fonds est géré conformément à toutes les dispositions légales applicables; en cas de conflit, ces dernières ont préséance sur celles de la Politique.

Objectifs du Fonds

Puisque les effets du changement social peuvent prendre des générations avant de se manifester, la Fondation estime que son action devrait se réaliser dans une perspective de long-terme.  Afin de s'assurer que l'action préventive et concertée soit maintenue au cœur des priorités de la société québécoise, la Fondation vise à générer des rendements qui lui permettront de préserver la grande majorité de son pouvoir d'achat à long terme.

Structure de gestion

Le Fonds doit être géré en préconisant une saine diversification du portefeuille, que ce soit par l'application de différentes stratégies de gestion ou par l'intermédiaire de  plusieurs gestionnaires de placements. Sauf pour quelques activités, la gestion du Fonds est confiée à des gestionnaires externes.

Gouvernance et responsabilités

La section Gouvernance de la Politique reprend les responsabilités des différents intervenants dans le Fonds, dont le Conseil, le comité de placements, la Direction Placements et les gestionnaires externes.

Le Conseil délègue la responsabilité générale de la gestion du Fonds au comité de placements. Toutefois, il conserve certaines responsabilités telles que celles de nommer les membres du comité de placements et le vice-président Placements, en s'assurant que le président du comité de vérification siège au comité de placements, d'établir les principales directives qui encadrent la Politique ainsi que d'approuver cette dernière.

Pour sa part, les principales responsabilités du comité de placements sont de superviser l'ensemble des activités du Fonds en accord avec les règles élaborées dans la Politique, de régulièrement rendre compte de la gestion du Fonds au Conseil, de revoir périodiquement la Politique et d'en recommander l'adoption au Conseil ; enfin, à partir des recommandations faites par la Direction Placements, d'approuver le choix des principaux fournisseurs de service, dont les gestionnaires externes.

Le comité de placements a délégué la gestion du Fonds et l'implantation de la Politique à la Direction Placements, qui est responsable de sa bonne exécution. Celle-ci, dans un cadre discipliné et transparent, fournit du support, transmet toute information pertinente, rend compte de ses activités et fait des recommandations au comité de placements.

Risque

Le principal risque à long terme est l'incapacité de générer un rendement suffisant pour atteindre les objectifs du Fonds. Pour gérer ce risque, une politique de répartition des actifs, qui vise à limiter cette probabilité, a été mise en place. La politique de répartition des actifs constitue l'élément appelé à avoir le plus d'impact sur le rendement et la volatilité du Fonds.

Dans les conditions actuelles, il n'est pas possible de créer un portefeuille sans risque qui contribuerait à atteindre l'objectif de préserver une grande majorité du pouvoir d'achat du Fonds à long terme. Par conséquent, il est nécessaire d'assumer un certain risque additionnel. Les placements en actions publiques, de même que certaines catégories de placements alternatifs, devraient générer des rendements plus élevés à long terme, mais au prix d'une plus grande variabilité à court terme.

Portefeuille de référence

Le portefeuille de référence est le suivant :

Classes d'actifs

Répartition-cible

Marché monétaire et obligations canadiennes

16%

Autres obligations

  6%

Revenu fixe

22%

Actions de pays développés

35%

Actions de pays émergents

  9%

Placements privés

10%

Actifs réels

12%

Revenu variable

66%

Autres placements spécialisés

12%

 

Conflits d'intérêts

Les membres du Conseil, du comité de placements, de la Direction Placements et toute autre personne qui dispose d'un pouvoir discrétionnaire dans la gestion du Fonds doivent prendre des mesures pour éviter de se trouver dans une situation de conflit réel ou apparent entre leurs intérêts et ceux du Fonds.

Révision

Sur une base annuelle, la Politique fait l'objet de discussions au comité de placements qui tiennent notamment compte de changements importants au niveau:

  • des objectifs du Fonds ;
  • de sa politique de dépenses ;
  • de la tolérance pour le risque de la Fondation ; et
  • des perspectives de marché à long terme.

Une révision exhaustive de la Politique est effectuée au plus tard tous les cinq ans.

À chaque exercice de révision de la Politique (qu'il soit annuel, quinquennal ou autre), le comité de placements recommande au Conseil un projet de Politique, pour son approbation.

États financiers